• MaTerreNelle

Chaque mois, toi aussi, tu décroches la Lune ?

Dernière mise à jour : janv. 18


une femme qui décroche la lune rouge avec élan

Si tu lis cet article, c’est peut-être que toi aussi, chaque mois, la Lune te bouscule, te remue, te met dans tous tes états ? Un peu de tranquillité, ce n’est pas demander la Lune, tout de même !

Alors, pour rester dans le clair sans être dans l’obscur, cet astre agirait dans le jardinage, les marées, le cycle féminin, les naissances ou encore le sommeil… Certains pensent que tout ceci n’est que croyances antiques, d’autres y croient dur comme fer !

En effet, la Lune est partiellement constituée d’eau et cela aurait notamment une influence sur les fluides de notre corps, comme des petites marées internes. Dans le calendrier, elle est tour à tour pleine ou nouvelle, elle est aussi rousse, noire ou gibbeuse. Ce sont de grands mots scientifiques, si tu es intéressée, je t’invite à décortiquer davantage le sujet…

Une chose est certaine, chaque mois, c’est un vrai charivari ! Cela agit sur :

  • l’humeur : tu as l’impression d’avoir le moral dans les chaussettes

  • la fatigue : tu aimes ton lit encore plus mais tu dors beaucoup moins (bien)

  • l’irritabilité : tu prends la mouche pour un rien

  • la patience : tu n’arrives pas à te concentrer ou à être posée avec les autres

  • les choix : tu les remets en question et tu n’es plus certaine de tes engagements

  • ton cycle : le sien aussi dure 28 jours !

  • tes cheveux : à la coupe, soit ils allongeront, soit ils épaissiront

Bref, en un mot, elle rythme nos vies, que nous en soyons convaincues ou non, que nous sachions en être observatrices ou non, peut-être que s’y intéresser de plus près nous permettrait de prévoir davantage nos chamboulements mensuels à l’avance. Et pourquoi pas, optimiser même ses objectifs de business dans ses meilleures périodes !

Sais-tu qu’à l’image de la symptothermie qui permet à la femme de s’observer pour savoir quand elle est la plus féconde, il existe aussi la lunologie qui donne des clés pour être plus attentive et vivre au mieux ces moments un peu délicats… Encore une fois, il s’agit là d’une méthode vraiment personnelle car les réactions des unes ne font pas les ressentis des autres.



Quelques petites astuces :


- Si cela touche essentiellement ton sommeil, sans doute peux-tu davantage boire et manger léger, ce qui permettra de toute façon de te glisser beaucoup plus facilement dans les bras de Morphée…

- Si cela rend tes jambes lourdes ou ton estomac plus "acide", peut-être jouer sur l'alimentation plus alcaline et les massages aux huiles essentielles appropriées...

- Si cela augmente ton anxiété générale, sans doute peux-tu essayer les tisanes aux plantes pour calmer le stress ambiant et cela devrait s'atténuer les jours suivants...

- Par ailleurs, certains enfants sont sujets à des pertes d’appétit qui peuvent être liées aux oxyures présents dans leurs corps. Dans ce cas, il est essentiel de vermifuger toute la famille et de faire une bonne tournée générale de lavage pour assainir tout ça !


Si tu souhaites vérifier ta sensibilité, tu peux noter les jours de pleine lune dans ton agenda et t'observer autour de cette date, ainsi que le jour J et en tirer des conclusions plus personnelles.


Je pense que je dois cocher à peu près tous les points cités plus haut ! Je n’ai pas échappé non plus, lors de mes différents accouchements, à une maternité bondée, la semaine de pleine lune… Cependant, je ne me suis encore jamais transformée en loup-garou ! Ouf !

Et toi ? Comment gères-tu le fait d’être « luno-sensible » ?

Pour en savoir plus, il existe par exemple les livres de Miranda Gray

Si tu veux trouver des pistes pour mieux gérer tes émotions en général, je t’attends ici ...

31 vues0 commentaire